Aller au contenu principal
11 février 2014

A l'occasion du "Safer Internet Day" 2014, organisé tous les ans dans le cadre du programme "Safer Internet" de la Commission européenne, Point de Contact lutte contre le cyber harcèlement et lance le 11 février sa première fiche de sensibilisation sur le thème du "grooming" (ou sollicitation sexuelle en ligne d'un mineur par un majeur), à destination des jeunes internautes, sous forme de bande dessinée ludique.

Toute personne pouvant dissimuler sa véritable identité derrière un "pseudo" sur Internet, le risque existe que des adultes malintentionnés cherchent à solliciter les plus jeunes, et ce notamment:

- sur les chats et forums des jeux vidéo;

- sur les blogs;

- sur les messageries instantanées;

- via les profils des réseaux sociaux;

- par mail...

Les jeunes internautes peuvent alors être poussés à se dévoiler (divulgation d'informations personnelles, utilisation de la webcam), voire à se rendre seuls à un rendez-vous avec un inconnu rencontré sur le Net. 

 

Grooming: les bons réflexes en trois mots-clés

STOPPE toute discussion en ligne qui te met mal à l'aise

REFUSE d'aller seul(e) à un rdv avec une personne rencontrée sur le Net

SIGNALE les échanges inappropriés sur www.pointdecontact.net

 

 

Point de Contact vient en aide aux jeunes internautes victimes des comportements et contenus des autres, en leur inculquant les bons réflexes à avoir en cas de danger : signalement des contenus illégaux sur www.pointdecontact.net, afin qu’ils soient rapidement retirés par l’hébergeur, et que la police soit avertie et ouvre une enquête afin d'identifier et punir les auteurs des infractions.

Pour rappel, en 2013, l'AFA a notamment transmis à la plate-forme PHAROS de l'OCLCTIC un signalement d’une famille qui dénonçait les propos tenus par un utilisateur sur un jeu en ligne. Les constatations effectuées ont permis d'établir qu’un jeune majeur, localisé sur le secteur de Montpellier, utilisait plusieurs faux comptes pour faire du « grooming ».

 

Dans le cadre du Safer Internet Day, vous pouvez relayer cette première fiche de sensibilisation sur vos sites respectifs